verre-d'eau

Le jeûne : une nouvelle thérapie?

VIDEO:

Si le lien ci-dessous ne fonctionne pas, copier-coller celui-ci dans la barre d'adresse, puis cliquez "entrée".

Le jeûne guérirait de nombreuses maladies chroniques

Voici un excellent document sur les bienfaits du jeûne. Le jeûne permet de soigner et même parfois de guérir toutes sorte de maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiaques, l'arthrite ou la dépression.

Le reportage nous emmène en Sibérie où le jeûne se pratique depuis longtemps comme thérapie pour soigner toutes sortes de symptômes. Les patients se retrouvent  dans des cliniques spécialisées où ils sont encadrés par des médecins pour une période de jeûne allant de deux à trois semaines environ. 

On nous dit qu'une personne pesant 70 kg pour 1,70m peut jeûner pendant 40 jours!

L'organisme se met au repos, il puise dans ses réserves et il se nettoie de l'intérieur.

Les résultats sont époustouflants. Des gens qui ne pouvaient presque plus marcher au début de la cure n'ont presque plus besoin de canne en sortant du centre., les problèmes de peau disparaissent. Certains sont définitivement sortis de la dépression, d'autres ont pu renforcer leur coeur. La liste des bénéfices est très longue.

Les journalistes vont ensuite en Allemagne où cette thérapie est prise très au sérieux.

Le jeûne permet de se protéger de la chimio

Le document se termine aux États-Unis dans le laboratoire d'un chercheur italien.

Le chercheur administre de très fortes doses de chimiothérapie à des souris. Il les sépare en deux groupes : celles qui jeûnent sous chimiothérapie et celles à qui on donne à manger. Celles qui ont jeûné sont toujours vivantes mais celles qui ont mangé sont mortes. Il en conclut que le jeûne permet d'atténuer considérablement les effets secondaires de la chimiothérapie.

Pourquoi le jeûne permet-il de protéger les cellules saines lors d'une chimiothérapie?

Le problème de la chimio est qu'il s'agit d'un poison qui détruit tout sur son passage, les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines.

Néanmoins, d'après l'étude du chercheur, lorsqu'un individu jeûne pendant le traitement chimio-thérapeutique, les cellules saines sont mises à l'abri et ne sont pas détruites. Le chercheur explique que les cellules saines ont inscrit dans leur gène, la mémoire de plusieurs millions d'années, quand l'homme n'avait pas la possibilité de manger tous les jours et son corps devait s'adapter au manque. Ainsi, les cellules saines ont cette capacité d'entrer en mode protection face à un agent agressif. Par contre, les cellules cancéreuses n'ont pas cette mémoire, ni cette faculté donc elles ne résistent pas à la chimiothérapie et sont détruites. Il conclut que grâce au jeûne, on pourra administrer des doses encore plus fortes de chimiothérapie!

Je voudrais exprimer mon opinion vis à vis de ce chercheur. J'ai été choquée de sa froideur envers les souris. Il leur a administré des doses de chimio 3 à 4 fois supérieures à l'équivalent autorisé pour les humains sans aucun scrupule. Quand les souris qui ont mangé sont mortes, il était content parce que les résultats étaient "meilleurs que ce qu'il espérait". Il a même demandé à d'autres labos de refaire la même expérience pour être bien sûr de son coup. Enfin, il a demandé à un copain pharmacien de lui préparer un cocktail explosif de médicaments pour encore tester la résistance des souris! Voilà un exemple des dérives de la recherche médicale : essayer de sauver la vie avec des poisons mortels!

La chimio : un poison mortel !

J'attire l'attention du lecteur sur le fait que ce chercheur avoue dans le reportage sans même s'en rendre compte que la chimio est un poison mortel. Il conclut de son expérimentation que le jeûne permet d'atténuer les effets secondaires de la chimio et qu'à l'avenir grâce au jeûne, on pourra administrer des doses encore plus fortes de chimio! C'est une aberration puisque c'est un poison mortel!

Bien sûr, ses recherches sont financées par des laboratoires pharmaceutiques, donc il a intérêt à leur faire gagner plus d'argent. En administrant de plus fortes doses de chimio,  les labos vendront plus de leur poison. C'est cela que je déplore:

La science au service de la pharmacie

Ma réflexion :

Puisque la chimio est un poison mortel, il faut la réduire au maximum et non pas l'augmenter. Si on l'élimine complètement et on se contente de faire jeûner une personne atteinte de cancer, alors, peut-être, peut-on stopper la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins (phénomène d’angiogenèse). Si on  stoppe la croissance de la tumeur, on va stopper aussi les métastases parce que grâce au jeûne, la cellule cancéreuse n'aura plus de nourriture (glucose) pour se développer. Si elle n'a plus ce fuel, elle meurt.

Dans le reportage, il est dit que le jeûne ne permet pas de soigner le cancer. Comment peut-on affirmer cela catégoriquement sans avoir fait d'études au préalable pour le démontrer. Le jeûne comme traitement contre le cancer est une piste à ne pas négliger. 

Je suis très réticente vis à vis de la chimiothérapie parce qu'elle a tué mon père en 1992. J'ai la conviction que mon père n'est pas mort du cancer des poumons mais de la chimio. Ce poison a eu des effets dévastateurs sur lui. Il a perdu très vite 21 kilos. Il n'arrêtait pas de vomir, il ne tenait plus sur ses jambes, son bras partait dans tous les sens et il a perdu l'usage de la parole. En même pas 6 mois, il a eu des métastases au cerveau, des douleurs dans tout le corps et il est décédé.

Vous me direz que la médecine a évolué. Maintenant, on dose mieux. C'est vrai. Mon frère aîné a eu le cancer des poumons et de la vessie diagnostiqués  l'année dernière. Il a eu droit à  la chimiothérapie mais il l'a  supporté . Il a eu des nausées, perte de cheveux, perte d'appétit et beaucoup de fatigue. Par contre,  on ne lui a absolument rien donné comme conseil diététique et rien comme compléments alimentaires pour tenir le choc!

C 'est moi qui ai pris soin de lui dresser un protocole et une liste de compléments alimentaires pour éliminer la chimio, les parasites et les déchets  de son corps et renforcer son système immunitaire!

La chimio détruit le système immunitaire

La chimiothérapie ne fait pas la différence entre les bonnes et les mauvaises cellules. Elle détruit tout sur son passage et surtout le système immunitaire. Il faut savoir que tous les jours, nous fabriquons des cellules cancéreuses mais nous avons tous un système immunitaire qui monte la garde en permanence et il détruit ces cellules dès qu'elles apparaissent. Lorsque le système immunitaire est faible où quand il a été détruit par la chimio, il n'y a plus aucune protection contre les cellules cancéreuses. Alors bien sûr, après les premières rondes de chimio, il y a une rémission du cancer pendant un certain temps mais comme on a détruit le système immunitaire, il n' y a plus aucune protection contre les cellules cancéreuses et il arrive donc un moment où malheureusement à cause de la chimio, le cancer se retrouve de partout dans le corps et à ce moment-là, le docteur ne sait plus quoi faire.

Il faut savoir que lorsqu'on a un système immunitaire fort, il est impossible de développer un cancer et je ne vois vraiment pas la logique d'utiliser un poison qui détruit le système immunitaire comme thérapie.

La vraie thérapie consisterait à :

  1. Éliminer les polluants et les parasites qui sont la cause de la maladie
  2. Détoxifier l'organisme
  3. Changer l 'alimentation et le mode de vie (supprimer complètement le sucre car les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre)
  4. Booster les défenses naturelles

Quelqu'un qui a le cancer ne peut plus se permettre de faire tout ce qu'il a toujours fait et espérer obtenir des résultats différents. Il doit manger différemment et vivre différemment. Il doit devenir une autre personne.

N'hésitez pas à me laisser des commentaires, merci.

Posted in Thérapie and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *